Un buldozer chinois sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa

Kisalu me banda! Un vrai spectacle auquel assistent les habitants de la capitale congolaise sur le boulevard du 30 juin, principale artère du centre-ville. Des bulldozers qui cassent et des chinois à l’œuvre. Seulement, ces derniers ne sont pas fidèles à leur réputation de travailleurs de nuit, bâtie lors de la construction du stade des martyrs. « Ba chinois ba tongaka kaka na butu… » Traduisez : « les chinois ne construisent que la nuit », a-t-on d’ailleurs entendu dans une chanson d’un des groupes les plus connus de la capitale.

Coup de pub trompe œil ou début effectif de travaux sérieux de reconstruction de la ville ? Les avis divergent. Habitués à voir des travaux débuter et ne jamais aboutir, certains Kinois sont sceptiques, d’autant plus que les chantiers ne sont visibles que dans le centre-ville de Kinshasa. D’autres espèrent et pensent que cette fois est la bonne, que leur ville pourra peut-être retrouver comme jadis son appellation de « Kinshasa la belle ».

Un choinois sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa

Un choinois sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa (Photo Mira)

« Nous pourrons enfin rouler tranquille sur le boulevard du 30 juin, il n’y aura plus d’embouteillage et cela nous permettra de mieux faire notre travail », réagit un chauffeur de taxi. Un jeune débrouillard, cireur de chaussures hésite « J’attends de voir les tracteurs dans toute la ville et même chez moi à Kingasani (banlieue kinoise) pour me réjouir »

Annoncées lors de la campagne électorale en 2005 et 2006, les premiers travaux dans le cadre des « cinq chantiers » ne débutent que maintenant, alors que les prochaines élections générales doivent normalement se tenir en 2011.

Pas de commentaire à faire pour l’instant, j’attends la fin des travaux pour juger de leur qualité. J’espère juste que ces travaux ne vont pas pondre des routes qu’il faudra reconstruire quelques mois seulement après leur inauguration.

This article has 9 comments

  1. Matabish Reply

    Ces travaux de réaménagement du boulevard consistent à élargir la voie en rasant la bande herbeuse au milieu afin d’avoir une circulation moins bouchée (jusqu’à quand ?).

    Ceci dit, le slogan pompeux des « 5 chantiers » (5 sentiers ou 5 fables) à court terme est une utopie.

  2. Alex Engwete Reply

    Je répète mon commentaire au billet de Mira sur les « baignades gratuites » : tant qu’il n’y aura pas réhabilitation et expansion des égouts et canalisations souterraines, tous ces travaux resteront l’illustration vivante de l’imprécation de Jésus-Christ contre les Pharisiens dans l’Evangile selon Saint Matthieu (23 :26-27), qui s’applique étrangement aux principes de l’urbanisme moderne :

    « 26 Pharisien aveugle, purifie d’abord l’intérieur de la coupe afin que l’extérieur aussi devienne pur.
    27 Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous ressemblez à des tombeaux blanchis à la chaux : à l’extérieur ils ont une belle apparence, mais l’intérieur est rempli d’ossements et de toutes sortes de choses impures ».

  3. tongo etani Reply

    @ Alex,

    Tu veux me tuer, pharisien tongo etani, je ne savais pas que tu étais un pasteur défroqué.

    Nous devons anticiper sur les égouts, les canalisations, réhabiliter les routes ne sert à rien, il faut trouver un moyen d’évacuations des eaux usées.
    😉 🙁 🙂

    Prof.tongo etani

  4. franck baku Reply

    Il était temps que les cinq chantiers quittent le stade de slogan pour devenir réalité. Attendons effectivement pour voir si les travaux du boulevard du 30 juin ne sont pas qu’un trompe-l’œil, car l’expérience n’est pas reluisante sur des chantiers ouverts mais jamais concrétisés.

  5. Alex Engwete Reply

    @ Prof Tongo Etani:
    Je ne suis pas Pasteur, mon frère. Si je l’étais, j’allais lancer une fatwa en règle à l’encontre de ces gens! Contrairement à notre frère Franck Baku, j’ai perdu toute illusion sur nos dirigeants. Remarque qu’en cette période de crise mondiale, l’Assemblée provinciale de Kin vient de voter de nouvelles taxes et avec une entité créée de toutes pièces pour récolter ces taxes. Dans l’entretemps, un arrêté interministériel a décidé de la démolition du « New Espace à Suivre », un centre culturel doté d’une bibliothèque pour enfants, que l’artiste de bande dessinée BARLY BARUTI (dont le dessin me sert d’avatar ici) a légalement construit à ses frais dans la Commune de Kasa-Vubu— au grand dam des enfants du quartier qui ont pleuré de chaudes larmes devant des journalistes de France24. Prétexte évoqué : on va y construire un hôpital ! Un hôpital dans un quartier résidentiel ! Quel est donc ce grand mensonge ?… On bâtit des routes superficielles pendant qu’on démolit la culture… Grande honte : maintenant, Barly fait circuler des pétitions internationales et tout le monde à l’étranger prend le Congo pour un pays de dingos où l’on brûle des livres comme sous l’Inquisition médiévale ou dans l’Allemagne nazie !… Prof, tu es plus jeune que moi pour avoir connu cette merveille au pays, mais je t’assure qu’il y avait des bibliothèques publiques chez nous ! J’étais un abonné régulier de la Bibliothèque Publique de Kisangani, qui avait des tonnes de livres laissés par les Belges. Détruire une bibliothèque, « seleka » ! Que Cédric me pardonne ce long commentaire qui pourrait passer pour un hors-sujet, mais qui cadre avec le sujet !…

  6. simon kwete Reply

    Les gouvernants chez nous doivent faire un effort d’être pragmatique. A quoi sert de bourer la population avec des slogans creux. Les années des discours,de propagande et MOPAP est révolu, il faut passer à l’acte.

  7. tongo etani Reply

    @ Alex,

    EZA hors sujet téééé, notre pauvre pays est à la dérive, nous sommes incapables de COLMATER les brêches, notre navire CONGO prend l’eau de toute part, nous devons réagir, laisser de côté nos penchants tribaux, o, aider la population (57% non instruits) eza pasi po na biso.
    *
    Prof.tongo etani

  8. lionel Reply

    Il me semble que le bein etre de la popuation et les problemes sanitaires sont les priorités.Il faut s’attaquer à l’évacuation des eaux usées et la vetustée des instalations electrique….

  9. queenboni Reply

    Je vis a Kin et passe tous les jours sur le boulevard…
    C une grosse blague ces travaux comme les  »5 chantiers »
    Ils se moquent de nous comme d’habitude, et les rues perpendiculaires et parallèles au boulevard….????
    Le boulevard est-il vraiment une priorité?
     »Ces travaux de ré-aménagement du boulevard consistent à élargir la voie en rasant la bande herbeuse au milieu afin d’avoir une circulation moins bouchée » OK mais on fait comment quand on arrive a Socimat et qu’il n’y a que 2 voies…re-bouchon!
    Pfffff, ces gens ne réfléchissent pas! Ou alors leurs poches sont déjà pleines et en plus le petit sarko nous a promis une visite donc faut faire genre…
    On attend tous 2011 avec bcp d’impatience, ce qui doit arriver arrivera. a bon entendeur, CHO!

    QB.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *