This article has 2 comments

  1. franck baku Reply

    Il est vrai qu’Obama est d’abord le président des Américains, mais il faut reconnaître que son élévation à la plus haute fonction de la plus grande puissance mondiale est un motif de fierté pour les Noirs en général. Cela dit, on ne doit pas se leurrer, Obama ne va pas résoudre nos problèmes. Cela ne nous a pas empêché de rêver le mardi 20 janvier. C’était la fête de nous tous en fait.

  2. simon kwete Reply

    Les africains crient à la victoire des noirs, ils oublient que ce même Obama Hussein pouvait ne pas être accepté au kenya comme candidat à la majustrature suprême, tout simplement parcequ’il est né d’une mère Américaine. Méditons un peu sur ça.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *