Enfants de la rue, une bombe à retardement au Congo

On les appelle « Shégués ». Ce sont des enfants qui mangent, dorment, jouent, respirent… Bref qui vivent dans la rue. Ils ne respectent aucune règle, sauf celles qu’ils établissent eux-mêmes. Pour trouver leur pain quotidien, il ont le choix entre mendicité, vol à l’arrachée et prostitution pour les filles.

L’état congolais dans tout ça? Il se contente d’en rafler quelques uns de temps en temps pour les mettre en prison ou encore les isoler en les éloignant des grandes villes.

Les shégués constituent aussi une main d’œuvre de prédilection pour différents groupes armés.

Pour la majorité de ces jeunes, il n’y a que la chance qui peut les sortir de la misère dans laquelle ils vivent. Comme chantait une star de la musique congolaise « Shé shé shé shégué, chance eloko pamba… »

Crédit dessin : Patou Bomenga

This article has 2 comments

  1. Matabish Reply

    Bravo pour les derniers dessins.
    J’adore la « patte graphique » des différents artistes !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *