Salubrité à Kinshasa : un panneau publicitaire

Kinshasa ne s’est pas arrêtée de tourner en mon absence. De retour après six mois d’absence, pas grand-chose de changé finalement. Je retrouve les embouteillages, les problèmes de transport, les policiers corrompus, les nids-de-poule et toutes ces autres choses qui font de Kinshasa une ville très particulière. Il y a aussi les Kinois qui peinent au quotidien sans se plaindre et nos chers politiciens, à bord de leurs 4×4, toujours si élégants et éloquents mais autant impuissants face à la déliquescence du pays.

Comme pour la réhabilitation de la distribution d’eau de la Regideso il y a quelques mois, je découvre une publicité annonçant un programme de salubrité financé par l’Union Européenne. Me réjouir ? Je ne sais pas trop si je devrais. Je me pose plutôt la question de savoir si les congolais ne sont pas capables de maintenir eux-mêmes propre leur cadre de vie.

Sur le panneau, Djo Bopeto, envoyé spécial de l’Union Européenne chargé de nettoyage des pays incapables d’assurer les conditions minimum de salubrité demande aux Kinois de préserver la salubrité de leurs quartiers. Dommage qu’il n’ait pas de chicote pour sanctionner les réfractaires.

This article has 7 comments

  1. Alex Engwete Reply

    « … nos chers politiciens, à bord de leurs 4×4, toujours si élégants et éloquents mais autant impuissants face à la déliquescence du pays… »
    Ces traîtres ne sont pas « éloquents » ; ils sont plutôt loquaces avec le verbe aussi vide que le vide sous leurs vestes. Non, je me trompe, ce n’est pas le vide sous les vestes : ces gens sont des « scumbags » diraient les Américains : des sacs de merde !

  2. simon kwete Reply

    Pour se laver aussi nous ferons appel à l’Union Européenne. Que les politiques aient honte de leurs vestes et les voitures 4X4. Les voir sur les rues de la Gombe, donne l’impression des messieurs sérieux et propres alors qu’ils sont tous sales.

    Je viens d’apprendre que ce sont les députés qui posent des problèmes aux roulages qui veulent appliquer la loi sur la route de Bandundu. Commerçants qu’ils sont, leurs camions n’ont aucun papier en ordre pour circuler. Une fois dans les collimateurs des policiers, les coup de fils pleuvent pour empêcher l’exécution des lois que eux même sont à l’origine au parlement.

  3. junior Reply

    Encore un coup de pub pour montrer au congolais qu’il est bête. Toujours des campagnes de pub pour ci et ça. Pour les poubelles, pour les routes, pour la santé etc… que des conneries!! et toi congolais quand tu vois ça tu te dis « ha génial, ils vont nettoyer les rues maintenant enfin! pouff tu parles. Que dalle, il vont rien faire!

  4. tongo etani Reply

    Bientôt, on viendra nous servir à manger par l’union européenne à cause de notre irresponsabilité, un pays à la dérive sans contrôle de la banque centrale, les crotales et autres sangsues à la tête de l’Etat.

    Le chômage endémique, la corruption exponentielle, comment parler du réveil CON-GOLAIS

    Prof. tongo etani

  5. tongo etani Reply

    Cédric,

    J’ai vu les nzélas ya kati avec des immondices, de l’eau stagnante avec les moustiques, les MATAKAS(grénouilles) lol 🙂 😉 🙁

    Les gens qui vivent ensemble ne se donnent pas la peine de néttoyer leurs détritus, ils attendent Jésus pour venir néttoyer leur M.ERDE 🙁 🙁 🙁

    Prof. tongo etani

  6. magloire Reply

    D’accord avec toi Cedric, on n’a pas à attendre l’Uninon Européenne pour néttoyer mais s’il te plait ne parle pas de chicotte. On l’a suffisamment eu et on n’est pas des animaux qui auraient besoin d’être fouettés pour comprendre. Même quand ça va très mal, aucun Israëlien ne se poserait la question de savoir si les chambres à gaz ne seraient pas la solution pour protéger la société des récalcitrants si tu vois ce que je vais dire. On ne joue pas avec ses très mauvais souvenirs.
    Bonne année.

  7. Paul Usungu Reply

    C’est très triste de voir les politiciens congolais permettent ce genre de publicité faisant mention d’un financement de l’Union Européenne pour nettoyer les rues.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *