Chinoises vendeuses de beignets à Kinshasa

Incroyable mais vrai. Aujourd’hui à Kinshasa, les chinois exercent des activités même aux coins de nos avenues. Je me réveille un samedi matin. C’est le jour du mariage d’une copine. Comme toute congolaise qui se respecte et aime « la sape », je choisis une belle robe à mettre pour l’occasion.

Malheureusement, je me rends compte que je n’ai pas des boucles d’oreilles assorties à la robe. Pas assez de sous pour me rendre au centre ville et payer « mes bijoux ».

Sans trop peser le sens de ses propos, mon frère me dit : « ne t’inquiète pas, les chinois ne sont pas venus juste pour les grands projets des 5 chantiers. Ils ont ouvert une boutique dans le petit marché du quartier. Tu peux y trouver tes bijoux »

Etonnée, déçue…besoin oblige ! J’arrive au petit marché du quartier. Pas besoin de chercher longtemps, vous connaissez l’engouement des kinoises devant des bijoux fantaisies. Femmes et filles attroupées devant une boutique : « Ets shingon». Comme les autres j’achète ce que je cherchais, jolie et à vil prix, à la coutume des chinois.

La soirée : « Mira, elles sont jolies tes boucles ! ». Je ne me retiens pas. Je parle de ma découverte. C’est en ce moment que je me rends compte que ca n’en était pas une.

« Ça t’étonne ? Ils vendent même des arachides au rond point Ngaba… Les habitants du Quartier 1 à Masina ont empêché à un chinois d’installer une cabine téléphonique… Rien ne les arrête, les chinois ont même des Nganda Masanga ! »

Je vous épargne des autres commentaires de la soirée. Mais, dans l’entre temps, les routes pour lesquelles ils sont arrivés à Kinshasa attendent toujours ! Mais que fait l’autorité urbaine face à ces étrangers qui venus pour investissement, excellent en envahissement ? Et plus encore, la loi congolaise n’interdit-elle pas le petit commerce aux étrangers ?

This article has 27 comments

  1. Eric Reply

    Je vous remercie d’abord du rénouveau du site, car on a besoin de vous pour avancer.
    le chinois envahissent les rues et nos commerces, c’est une chose régretable, mais notre pays et nos institutions ne mettent pas de limites ou ne fais pas respecter les lois sur les activités commerciales, wait and see mais il ya de risque que les choses empirent et qu’on vois ce qui s’est passé au cameroun.

  2. Bonobette Reply

    Bravo pour le lancement du nouveau site! super caricature en première page!
    Bonne continuation…

  3. Judith Reply

    Intéressant site BA LEKI. J’ai l’impression que les choses s’annoncent bien! Je suis également contente de cet article  » EZANGA AUTEUR ». Mais je me demande si tous les chinois ne sont venus que pour les 5 chantiers! Avant  » Finie la récréation » les chinois n’existaient-ils pas à Kin? Et les autres étrangers qui circulent à Kinshasa (les libanais par exemple) ne sont ils pas des commerçants? Je ne trouve aucun inconvénient que les chinois se lancent dans le commerce. L’auteur de cet article doit se tranquilliser. C’est grâce à ce chinois qu’elle s’est distinguée à la fête, elle qui adore « la sape ». Voilà un autre vice kinois qu’il faut dénoncer. Où allons nous? Nous sommes distraits par cette « religion » qui nous fait oublier l’essentiel.

  4. Dk Reply

    Pas assez de commentaires pour l’instant. Je viens juste de découvrir le site. Je dois tout simplement féliciter l’auteur de ce site rénové. Je suis très fier de Congoblog Ba leki. A suivre

  5. tongo etani Reply

    Je suis content CEDRIC. Nous sommes CONS-GOLAIS, nous avons besoin des chinois pour avancer. Nous devons écarter la le tribalisme, la corruption pour avancer ensemble, les chinois sont les bienvenus, kaka ba méméla biso maladie téééééé.

    Oncle Prof. tongo etani

  6. bakunde Reply

    Je félicite Mira pour son article sur les chinois à Kinshasa et la question qu’il se pose sur leur présence.
    Mira notre pays a tounjours acceuilli les étrangers à commencer par les wolofs bien connus comme sénégalais qui sont venus au Congo au 19°siècle suivis par les maliens et l’ensemble d’autre ouest-africains.
    Je ne crois pas que vous soyiez xénophobe. L’étranger qui prend part à notre dévéloppement doit être le bienvenu. Les chinois viennent avec leurs épouses parce qu’il leur est conseillé de le faire. Ce que je trouve juste car ils sont venu pour longtemps. Qu’ils vendent des beignets sur la voie publique selon les règles de notre pays, celà ne gêne pas.
    Mettons les à l’aise jusqu’à la fin de leur mission.

    Mira, je vous souhaite des bonnes choses dans le blog baleki.

  7. Andre G. Reply

    Je trouve légèrement dommage le ton de l’article. Ca me rapelle un petit peu le discours anti-immigrés (et anti-africains) que l’on entend souvent en Europe.
    Je ne suis pas certain que la première réaction devant la présence d’étrangers aux coins des rues à Kinshasa doive être de vouloir les chasser. Est-ce qu’il ne serait pas possible d’envisager la cohabitation.
    D’autre part, la présence d’étrangers à Kinshasa n’est pas quelque chose de nouveau. Depuis l’époque coloniale, et en marge de la colonisation belge, des Portugais, Grecs, Libanais, Ouest Africains ont vécu à Kinshasa, en se livrant souvent au petit commerce dans des quartiers populaires.
    En ce qui concerne les Chinois, leur présence au Congo n’est pas non plus si récente. Qu’on se souvienne de tous les travailleurs chinois qui sont venus participer à la construction de la ligne de chemin de fer entre Kinshasa et Matadi. Et dont on dit que l’un deux fut le géniteur de Kasavubu.

  8. Yaya Reply

    Je ne vois aucun propos xénophobe dans l’article de Mira. N’est-ce pas que dans tout pays organisé ou structuré, il y a des conditions à réunir pour travailler? C’est bien que les chinois arrivent au Congo , mais je pense qu’ils doivent trouver des règles qu’ils devront respecter comme tout le monde le fait quand on arrive dans un pays étranger et qu’on veut travailler.

    Je trouve tout de même drôle que nos amis se mettent à vendre des beignets dans les rues de la capitale. Je vois tous les kinois faire la queue pour acheter les mikaté na mwamba de maman chinoise :-)

  9. Desert Reply

    Wake Up !

    on est en 2009, c’est ca l’economie de marche et la presence des chinois en Afrique ne fait que commencer…

  10. simon kwete Reply

    Je ne vois aucun mal si ces chinois arrivent à former et occuper la jeunesse RDCongolaise dans la préparation des mets chinois, entre autre les nems, beignets crêvettes( Ya Ouragan afinga ngai te), crabe farcie,…
    Ajouter à celà la couture sans oublier la fabrication des chaussures, la photographie numérique publicitaire… batu wana bakoki koyela biso biloko ebele, biso nde toyeba ko benda bango na ndenge ya propre.

  11. Djé Reply

    Bonjour à tous,
    et vive congoblog.net

    @ l’auteure de cet article,
    Il serait intéressant de retrouver ces deux charmantes chinoises dans un an. Je suis prêt à parier qu’elles auront quitté le secteur informel et qu’elles auront ouvert une belle boutique.
    Mon propos n’est pas du tout envieux, simplement comme chez moi (en CIV) les aventuriers chinois nous mettent face à nos insuffisances.

  12. Alex Engwete Reply

    Belle photo… Mais ce qui est incroyable, c’est le ton aux relents xénophobes de ce billet. Il y a des ndingari de tous poils à Kinshasa qui s’adonnent à des activités illicites, comme la contrefaçon des dollars. C’est par eux qu’on devrait commencer, au lieu de s’attaquer à des entrepreneurs chinois paisibles. Ces Chinois font un travail légal tout comme les Indopakistanais, les Libanais et autres bourlingueurs expatriés sans qui il n’y aurait aucun commerce à Kinshasa. A New York, j’ai vu des frères ndingari vendre des jeans, des culottes, des jouets et d’autres bibelots à Times Square et je n’ai pas encore lu un bloggeur américain se plaindre de cet envahissement ouest-africain. Il y a des migrants qui arrivent aux USA avec un dollar dans la poche et qui finissent par devenir des milliardaires. C’est là le signe d’un pays et d’une culture cosmopolites vibrants. Oublie-t-on que c’est l’ère de la mondialisation ? J’ajoute que l’Ambassade de la Chine à Kinshasa est la seule ambassade étrangère à délivrer des visas aux frais abordables, sans humilier les voyageurs congolais. Et puis, il y a des milliers de Congolais en Chine qui font du petit commerce. J’en connais personnellement un : un de mes jeunes frères de Kisangani est commerçant à Ganzhou où personne ne l’a jusqu’ici menacé au motif qu’il fait du petit commerce.

  13. bony Reply

    Il faut encourager la Chine qui se développe d’apporter quelques atéliers chez nous comme l’europe l’a fait chez elle. Avoir des attitudes xénophobes envers les chinos est incompatible avec la mentalité congolaise. Nous avons acceuilli au congo plusieurs générations d’étrangers. Le bazombo ces bakongo d’Angola qui ne sont pas vraiment des étrangers leurs vilages se superposant avec les nôtre, les bibandi d’origine angolaise depuis le 18°/19°siècle qui sont aujhourd’hui congolais de souche au Kasaï occidendal,les togolais et les béninois qui sont venus africaniser le personnel de UNILEVER et de l’OTRACO le Congo ayant très peu de personnes alphabétisées à cette époque. Nous ignorons la haines de l’étranger. Ainsi en avons nous intégré facilement avec le préjudice que nous subissons à l’est du pays. Celà ne doit pas nous déroger de notre vocation d’universalité. Nous sommes nous peuple congolais l’image même de cette universalité. Les chinois comme l’ensemble des étrangers sont le bien-venus chez nous.
    Le jeune Mira est un stagiaire du Congoblog baleki,il ne faut pas lui tenir rigueur sur la conclusion de son article qui dans l’ensemble est bien fait.

  14. Rich Reply

    MIRA, quel est ton problème?
    Nous vivons dans une société mondialisée, si les Africains decident d’aller en Europe, en Amérique ou en Asie pour avoir une meilleur vie, et pourquoi les paysants chinois ne le feraient-ils pas en direction de Kinshasa?

    Avec ce genre de réfléction ou réaction(masina), il y aura bientôt un parti politique d’ extrème droite au Congo!
    Les congolais doivent apprendre à dire: « non à la xénophobie ».
    Dire que les chinois envahissent la RD Congo, c’ est de la paronoîa.
    « CONGOLAIS, IL FAUT SORTIR DU SOUS DEVELOPPEMENT MENTAL »

  15. Dany Masson Reply

    Bonjour Mira,
    Bonne continuation. Je trouve votre post très bien fait. bien écrit avec la réserve juste ce qu’il faut. Bonne continuation.

  16. Matabish Reply

    Félicitations pour le nouvel habillage du Blog!

    J’attendais avec impatience les articles de nos amis! Ça commence fort bien 😉

    Cette photo avec ces « mamans » chinoises qui préparent des beignets est terrible!!!

    Bonne continuation Mira 😉

  17. gangoueus Reply

    Hello Mira,

    Je découvre votre premier message, très riche d’enseignement.
    Je vois que Cédric a fait une sélection très intéressante de ces « léki ». Bon courage, votre objectivité sera la clé de votre travail.

    @+

  18. Big P Reply

    C’est bien d’avoir un esprit ouvert et d’accueillir les étrangers, cependant il faut toujours regarder ses propres circonstance avant d’accueillir autrui. Le peuple congolais est très naïf c’est ce qui a causé notre perte. La réalité c’est qu’avec la présence massive des chinois vient aussi le trafic d’opium et tout ce qu’il y a d’illégal. L’autre chose c’est les limites en terme de contrôle qui n’existe pas chez nous. Avec tout ce qu’il peuvent tirer du Congo on risque d’avoir des millions de Chinois d’ici quelque années.

    Certains intervenants nous ont parlé de mondialisation, mais celle-ci n’affecte pas les pays industrialisés de la même façon que les nôtres. Dans les pays occidentaux le citoyen est protégé par une série de soutiens sociaux, économiques et physiques bien structurés. Une fois que cette sécurité est assurée primordialement pour les citoyens, ont peut alors se tourner vers une ouverture générale.
    Mais la situation de notre pays est très différente, carrément au antipode. Ce n’est pas qu’il faut vivre en Autarcie mais accueillir avec prudence et contrôler le flot des nouveaux venus.

    Si on ne supervise pas ce qui se passe avec les chinois et autres, on se retrouvera vite avec de l’amertume au sein de la population et à long terme et à la création de parti d’extrême droite.

  19. Matabel Reply

    En étant moi-même dans le commerce, ce sont ces chinois qui nous fournissent les marchandises dont nous avons besoin pour faire tourner notre magasin de produits exotiques ici en France. Longtemps nous avions essayé de travailler avec les africains mais c’est difficile d’être ravitaillé en nourriture venant du Continent. Avec les chinois nous (ma femme et moi ) n’avons aucun problème.
    Mais en voyant cette photo, je suis pas d’accord avec ceux qui trouvent cela normal, quand bien même cette image montre que ce n’est pas avec ce genre d’activité que notre pays avancerait. Ces gens n’ont rien à faire pour faire la concurrence à nos mamans et soeurs bref aux congolais tout court qui se débrouillent pour subvenir aux besoins de la famille, et souvent ce genre d’activités que toute la famille espère tel n’est pas le cas de ces chinois.
    Qu’ils viennent créer des activités qui peuvent générer des emplois aux congolais d’accord, qu’ils ouvrent des restaurants ok, mais là à se mettre aux coins de rues à faire des minables  » Ligablo « , sans xénophobie je dis haro et halte à ces envahisseurs.
    A Cédric, je suis Matabeleland, c’est très difficile d’être connecté même si on est inscrit sur ton blog, tu devrais revoir cela en facilitant les choses, j’ai eu tant des maux à poster ici, je suis persuadé nombreux sont les compatriotes qui se trouvent dans cette situation.
    Amicalement mon cher!

  20. Zangiefula Reply

    Si les mères congolaises au congo peuvent vendre des beignets dans la rue, pour quoi cela serait il interdit aux mères chinoises habitant à kinshasa?
    Arrêtons donc de nous offusquer pour rien.

    Si les travaux des 5 chantiers n’avancent pas, ce n’est pas de la faute de ces chinoises. Elles aussi elles stimulent le commerce et peut-être vont s’approprier et faire evoluer la recette bien souvent inerte des beignets congolais.

    De plus les chinois sont d’excellents cuistots!

    @+
    Zangiefula

  21. Phil Reply

    Super initiative que de faire écrire des articles à nos frères etsoeurs de RDc, j’espère que ce blog contiendra plein d’articles intéressants et qu’on ne s’ennuiera comme ces quelques semaines passées.

    En ce qui concerne l’article sur nos frères Chinois, je pense qu’il n’est pas méchant et qu’il ne fait qu’établir le constat que les Chinois au pays ne perdent pas de temps et travaillent. ET C’EST UNE CHOSE DONT DEVRAIENT S’INSPIRER LES CONGOLAIS, QUE LE TRAVAIL EST LA CLE DE TOUT SUCCES ET QU’IL FAUT BOSSER COMME NOS FRERES CHINOIS SI NOUS NE VOULONS PLUS CONNAITRE LA MISERE.

    Pour savoir comment les Africains sont traités de par le monde, j’ai appris à respecter l’étranger et je pense que nous devrions tous en faire de même, d’ailleurs je ne pense pas que ça soit très difficile vu que les Africains sont des gens généralement très accueillants.

  22. Didoche Reply

    Aux lecteurs, je vous conseillerai d’avoir une ouverture d’esprit.
    Combien de congolais connaissez-vous parmi ceux qui sont en occident qui avaient emporté dans leurs valises des millions de dollars pour ouvrir des usines en Europe???
    Comment pouvons nous être offusqué de voir les chinois faire le petit commerce pendant nous même nous nous ruons dans les ambassades occidentales pour aller faire ces mêmes besognes en occident?
    Qui vous dit que tout libanais, indien ou chinois qui vient en RDC est issue d’une famille riche?
    De la même manière que nous rêvons de l’occident, c’est de la même façon que ces gens venus de différents horizons cherchent à se faire un place sous le soleil de la RDC.
    Soyons tolérant et ouvert vers d’autres peuples.
    L’immigration est un facteur important de développement, il n’est pas interdit aux congolais d’exercer les petit commerces en europe alors laissons ces étrangers faire autant, ils ont aussi le droit de survivre.
    Je préfère une chinoise vendeuse de beignet qu’une pute venu d’ailleurs.
    Le Congo doit être une mosaïque de culture et non une terre fermée aux étrangers et laissons la liberté de commerce a tout le monde.
    La plus part de congolais excellent dans les petits commerces partout en Europe et en Amérique alors arrêtons de nous étonner lorsque d’autres peuples choisissent le Congo comme terre d’asile et y font le petit boulot qu’ils savent faire dans la vie.

  23. bantonef Reply

    La tribune de Genève journal suisse, vous cite en bien dans son éditorial d’aujoud’hui.
    Concernant les étrangers, les émigrés ou autres qui viennent profiter des largesses de notre pays, à vous lire, je me demande pourquoi les congolais n’arrivent-ils pas à tirer leçons des erreurs du passé. Sommes nous aussi naïfs? Ici en suisse pays que je connais bien tout comme dans le reste du monde, certains postes de travail sont réservés uniquement aux nationaux. C’est du réalisme et rien d’autre. Que nous a servi l’accueil sans conditions des millions des rwandais armés jusqu’au dents? Que va nous servir d’accepter sans conditions l’installation d’une machine de guerre économique impitoyable des chinois au dépend des petits commerçants pratiquant une activité de survie? Sortez du Congo et désignez moi un seul pays au monde qui accepte sans broncher ce genre des comportements!

  24. junior Reply

    Moi je ne suis pas du tout choqué par ce sujet car ça prouve que chez nous il y a du potentiel économique. Si ces gens là ont quitté la Chine pour venir vendre des beignets ou autres c’est que c’est rentable! alors retroussons nos manches et travaillons!!!!!

  25. Godfrey Kisela Reply

    Si la Chine se positionne comme la première puissance économique, c’est un avantage pour nous d’avoir les Chinois chez nous. Les bonnes relations avec le peuple chinois a des avantages multiples pour nous, entre autres la diplomatie congolaise, car la Chine est l’un des membres permanents du Conseil de sécurité. Il ne faut pas nous limiter à regarder ces beignets chinois, nous devons regarder un peu plus loin.
    Acceuillir les étranger c’est cela que Dieu nous demande de faire. Nous avons des valeurs chrétiennes, et quoi de plus normal que d’adopter ces Chinois comme nous avons adopté d’autres peuples depuis des siècles. C’est seulement dommage que certains de ceux que nous avons acceuilli chez nous ont abusé de notre hospitalité légendaire et ont commencé à nous faire la guerre.

  26. aaghakor Reply

    De toute facon ce sont des grands debrouillards. Ils pourraient vendre des noix de coco dans la jungle:)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>