Liberté de la presse en RDC

Le journalisme est une profession à haut risque en République démocratique du Congo. Six professionnels des médias ont été tués dans le pays au cours des trois dernières années presque dans les mêmes circonstances. Il s’agit de Didace Namujimbo, journaliste de la radio Okapi Assassiné dans la nuit du 21 au 22 novembre 2008, Serge Maheshe tué à Bukavu en juin 2007, du technicien Kayilu Mutombo (à Lubumbashi), du photographe-reporter Patrick Kikuku (à Goma), et du journaliste Bapuwa Mwamba (à Kinshasa), tous tués en 2006, et de Franck Ngyke et son épouse tués en novembre 2005 dans sa résidence.

This article has 6 comments

  1. Paul Usungu Reply

    Félicitations pour le nouveau site.
    Les blogueurs et journalistes Congolais doivent s’unir et combattre ces intimidations pour la libre expression.

  2. simon kwete Reply

    Le journalisme n’est pas le seul métier à haut risque dans les pays du tiers monde en général et particulièrement en RDCongo.
    Toutes les professions qui ont un sens de porteur d’opinion se trouvent dans le viseur des tueurs. Plus les journalistes bien sûr parceque les tenants du pouvoir savent qu’ils sont leurs concurants en tant que quatrième pouvoir. L’information est une arme de déstruction massive une fois mal manipulée, ce qui veut dire que tout détenteur de ce fouet qui peut amener à la mort dévient dangereux.

  3. Matabish Reply

    Pas mal le dessin.
    Ne manquerait-il pas dans la bulle  » Pour toute information, il faut ALLER à la source » ? comme sur ce dessin là :

    http://peace2.unric.org//image…..URCE-2.gif

    Il me semblait bien avoir déjà vu ça quelque part.

    Peace 😉

  4. simon kwete Reply

    Matabish tu nous donnes un lien qui ne fonctionne pas. Est ce qu’il n’est mieuxd’inscrire une autre source d’information correcte.

  5. Colorboy Reply

    Félicitations pour le blog.
    Il se passe des choses bizarres dans ce pays de Kabila et du PPRD. Tout doit être à la gloire de Kabila et de sa famille. C’est pourquoi 15 journalistes de la Radiotélévision Nationale sont depuis Décembre 2008 suspendus pour avoir diffusé et voire « participé au montage » d’une marche en Belgique en réaction à la guerre à l’est.Pourquoi, Parce que sur une banderole il était dit: »Kabila doit partir ». Il leur a été signifié qu’ils organisaient des « activités subversives ». que veut dire « subversives »?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *